autoportrait
Le jardin des BOPS est l’ode furieuse les mauvaises herbes y poussent comme de mauvais riffs sans ponctuation et se collent dans la tête comme une mélodie pour toute la journée – No Voices – trois frères la pensée unique pour un credo sans limite – Sing Sing Sing – à tue-tête jusqu’à ce que les cordes pètent et labourent jusqu’au sang le sillon de la zizique mon amour gentil coquelicot rouge rock.

BOPS est un combo issu de la très dynamique scène rennaise. Mâtiné de pop, de garage, voire de surf, le trio de frangins écume les planches instillant une énergie d’un raffinement brut. Leurs compositions renvoient tantôt vers les titres brossés des Kinks, tantôt vers l’univers stoner et puissant de groupes comme Ty Segall.
Le power trio envoie des chœurs et des harmonies calculées pour lentement les distiller sous une nappe de Fuzz imbécile.

X
X
%d blogueurs aiment cette page :