autoportrait
La pénombre s’installe, avant de laisser place à l’obscurité.
C’est dans ce fragment temporel, que la pau(o)se longue construit son flou. Elle laisse à chaque élément lumineux, aussi petit soit-il, le temps d’imposer sa présence.
C’est le visible qui se dessine dans l’invisible. Ludovic Holbein

X
X
%d blogueurs aiment cette page :