autoportrait
Depuis près de 15 ans, ces maîtres du groove éthylique démontrent de manière éclatante que pour faire du rock, qu’il soit noise, math ou ce que vous voudrez, il ne suffira jamais d’avoir une pédale de distorsion ou de savoir compter jusqu’à 7. Ils nous font même douter : et si Chicago était la capitale de la Bretagne ?

Retour en fanfare pour Moller-Plesset avec ce Self-Consistent E.P. 4 titres abrasifs et luxuriants enregistrés au studio Kerwax qui démontrent que Moller-Plesset fait bien partie des grands du noise rock mais qu’ils savent aussi se renouveler et renouveler le genre.

X
X
%d blogueurs aiment cette page :