La maison de disque permet aussi aux artistes d’être rémunérés pour les remixes non-officiels de leurs productions

Source : Sony Music devient le premier label à monétiser les remixes, edits et bootlegs illégaux – News – Mixmag France

X
X
%d blogueurs aiment cette page :