Alors que les mastodontes type Aujourd’hui en France, Le Monde, Les Echos ou encore Marianne ont réussi, pour le moment, à faire face à la crise grâce aux aides de l’État, la presse musicale se débat pour sa survie sans aucune subvention ou presque. Une situation que beaucoup jugent injuste, et qui pousse depuis des années les titres musique à trouver d’autres leviers pour défricher les différentes scènes musicales.

Source : Aides à la presse : l’état se fout-il des mag musicaux ?