Pourquoi le mot amateur a si mauvaise réputation dans le domaine de la musique ?
Lorsqu’on regarde la définition du Larousse, on trouve la sous-catégorie “péjoratif” et on associe alors ce nom et adjectif à celui de dilettante. Or, selon les spécialistes de notre langue française, amateur et dilettante ont le même sens à l’origine, “celui qui aime”, “celui qui se délecte”. A travers ce reportage, nous tentons de redorer le blason de ce “gros” mot : sans amateur, il n’y ni professionnel, ni même musique ! 

Source / Lire la suite : “Amateurs” est-ce un gros mot en musique ?, un reportage de Marie Gicquel