Eprouvés par la crise sanitaire et la mise à l’arrêt du secteur culturel, ces travailleurs précaires souffrent de n’avoir aucune visibilité quant à la réouverture des salles.
Un confinement, suivi d’un couvre-feu, puis d’un reconfinement : depuis le mois de mars, le milieu du spectacle vit sous perfusion. Malgré l’année blanche décidée pour compenser les annulations de représentations et de festivals, et les fonds d’aide mis en place par le ministère de la culture, 2020 restera pour les 270 000 intermittents du spectacle, qu’ils soient artistes ou techniciens, une année sinistrée.

Source / Lire la suite : Coronavirus : la saison sinistrée des intermittents du spectacle