Stoppés nets dans leurs élans par l’annonce du reconfinement, Angelin Preljocaj et Robin Renucci proposent des solutions pour ne pas mettre totalement l’art à l’arrêt. Ainsi, le chorégraphe suggère-t-il la possibilité pour les danseurs de continuer à répéter et à s’entraîner dans des studios “sains”. Quant à l’acteur-réalisateur, il souhaite que soient perpétuées les actions culturelles, plus essentielles que jamais, dans les écoles.

Source / Lire la suite : Deuxième confinement : pour le spectacle vivant, “le sentiment de voyager sur des montagnes russes”