Une feuille de papier, un stylo et… du Letraset. Malcolm Garrett, créateur du logo des Buzzcocks, et Daniel Miller, fondateur du label Mute Records, se souviennent de cet outil : c’était facile, c’était pas cher, et c’était beau. C’est devenu la police du punk.

Source : Letraset, la police du punk