Edito

Depuis mars 2020, la plupart des 2 600 lieux de musiques actuelles et clubs représentés par Live DMA et ses membres dans 16 pays européens luttent pour leur survie. En raison des réglementations gouvernementales, les lieux de musiques actuelles et clubs ont dû annuler ou reporter tous leurs événements, ce qui constitue leur activité principale et leur première source de revenus.Près de la totalité des salles ont dû fermer complètement pendant de nombreuses semaines au printemps 2020, avant de pouvoir rouvrir lentement dans des conditions contraignantes limitant leur capacité d’accueil habituelle. Hormis l’organisation de concerts à jauges très réduites et d’événements non musicaux, programmer des concerts pour les salles et des soirées pour les clubs reste toujours impossible dans des conditions normales

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab