Ces événements attirent toujours plus de spectateurs. Mais gare à la bulle, car la concurrence s’exacerbe et pourrait doucher les espoirs des nouveaux venus.

Huit cent mille personnes en trois jours : en septembre 2018, la Fête de l’Humanité a battu son record d’affluence et a pris la tête du palmarès des festivals de musique français. En 2018, la centaine de festivals les plus importants avaient attiré 7,1 millions de spectateurs, selon le site spécialisé Tous les festivals, soit 4,5 % de plus que l’année précédente. Il faut dire que ces événements musicaux ne cessent de grossir : 22 d’entre eux ont ajouté une ou plusieurs journées à leur agenda l’an passé. Jusqu’à frôler l’overdose ?

Source / Lire la suite : Musique : y a-t-il trop de festivals  ?