Le rap français paye-t-il sa surproductivité ?

Le rythme frénétique des sorties hebdomadaires dans le rap français s’accompagne paradoxalement d’une impression d’uniformisation musicale. La surproductivité est-elle une pomme empoisonnée ? Source / Lire la...

2005-2010 : la génération maudite du rap français

Après les fastes des années 90 mais avant l’ère du streaming, le rap français a connu une période de disette pendant laquelle le nombre d’albums classiques est inversement proportionnel à celui des certificati...