On le disait moribond, dépassé, usé, condamné. Et il est vrai que les chiffres n’étaient pas de nature à susciter l’espoir. En France, le marché de la musique a perdu plus de 65 % de sa valeur depuis 2002. Il ne représentait que 426 millions d’euros en 2015, contre 1,3 milliard il y a 13 ans. Dans le monde, la chute est tout aussi abyssale : – 40 % entre 1999 et 2014.

Source : Le marché de la musique se réinvente – Les Echos

X
X
%d blogueurs aiment cette page :