extrait de l’étude complète à consulter ici 

Après une année 2012 en demi-teinte, qui marquait le pas en termes de fréquentation et de billetterie, l’année 2013 affiche une nette croissance de la diffusion des spectacles de musiques actuelles et de variétés en France. Au total, 58 376 représentations ayant eu lieu en 2013 ont été déclarées au CNV au titre de la taxe fiscale sur les spectacles de variétés pour uneassiette de 738 millions d’euros.

Après une année 2012 en demi-teinte, qui marquait le pas en termes de fréquentation et de billetterie, l’année 2013 affiche une nette croissance de la diffusion des spectacles de musiques actuelles et de variétés en France. Au total, 58 376 représentations ayant eu lieu en 2013 ont été déclarées au CNV au titre de la taxe fiscale sur les spectacles de variétés pour une assiette de 738 millions d’euros.

C’est bien du fait de leur poids important dans les recettes et la fréquentation des spectacles de variétés et des musiques actuelles en France que les spectacles de forte notoriété ont tiré l’ensemble des chiffres de la diffusion à la hausse : les 50 premiers spectacles en termes de recettes ont ainsi concentré, en 2013, 48% de la billetterie, 30% de la fréquentation pour seulement 7% du nombre total de représentations.
Leur bonne tenue en 2013 a eu tendance à accroître la concentration des recettes et de la fréquentation autour de quelques spectacles mais aussi autour de quelques producteurs/diffuseurs.

Mais la diffusion de la majorité des spectacles enFrance est bien loin d’avoir connu une telle croissance.60% des représentations payantes comptent moins de 200 entrées en France et 35% de 200 à 1 500 entrées. Elles sont proposées dans des lieux plus petits, dans leur majorité des salles spécialisées dans les musiques actuelles et variétés, mais aussi dans des salles pluridisciplinaires, polyvalentes… Et dans leurs rangs, aussi bien les lieux de type Smac que les salles de spectacles vivants pluridisciplinaires ont connu une relative stabilité tant en nombre de représentations que de fréquentation ou de billetterie

Alors que les spectacles réunissant plus de 3 000 entrées par représentation ont accru leur fréquenta- tion comme leurs recettes de plus de 20% entre 2012 et 2013, ceux réunissant de 200 à 1 500 entrées par représentation n’ont que faiblement progressé : fré- quentation +2%, billetterie +5%. Dans le même temps les petites représentations comptant moins de 200 entrées ont connu une baisse de leurs recettes alors même qu’elles ont été nettement plus nombreuses. Cela se traduit aussi par un accroissement du nombre de « petits déclarants » qui continuent de produire et diffuser de très nombreux spectacles qui rencontrent leur public, mais avec des évolutions annuelles en termes de fréquentation comme de billetterie beau- coup plus modérées que celles que laissent entrevoir l’image globale de la diffusion. Et le constat aux deux pôles de la planète diffusion est particulièrement contrasté.

ÉLÉMENTS CLÉS POUR 2013

PLUS DE 51 000 REPRÉSENTATIONS PAYANTES POUR 23,3 MILLIONS D’ENTRÉES ET 723 MILLIONS D’EUROS DE BILLETTERIE

Pour l’année 2013, 58 376 représentations de spectacles de variétés et de musiques actuelles ont été déclarées au CNV pour un montant total d’assiette de près de 738 millions d’euros. Ces représentations se répartissent entre 7 293 représentations gratuites (soit 13%) et 51 083 représentations payantes (87%). Ces dernières ont réuni près de 23,3 millions d’entrées1 (21,4 millions d’entrées payantes et 1,9 million d’entrées exonérées) et généré une billetterie hors taxes de 723 millions d’euros. La fréquentation moyenne par représentation payante atteint 455 entrées (dont 92% d’entrées payantes et 8% d’entrées exonérées) avec un prix moyen calculé du billet de 34 euros.
Ces moyennes masquent de très fortes dispa- rités par type de lieu de représentation, par genre de spectacle proposé… Sur la base des déclarations effectuées représentation par représentation2, soit 63% du nombre total de représentations, la médiane3 est inférieure à 200 entrées pour les représentations payantes (182, avec une amplitude allant de quelques entrées à plus de 75 000 entrées par représentation) tandis que le prix médian hors taxes du billet par spectateur est de l’ordre de 13 euros. La billetterie médiane par représentation est de 1 730 euros, soit plus de 8 fois moins que la billetterie moyenne de 14 147 euros, le montant de billetterie par représentation s’étalant de quelques euros à près de 5 millions d’euros.
Les représentations gratuites déclarées au CNV4 , au nombre de 7 293, cumulent un peu moins de 15,3 millions d’euros de contrats de cession hors taxe5. Ici encore, les écarts sont considérables en fonction des déclarants, des types de spectacles, de leur contexte de diffusion… La médiane du montant de contrat de cession hors taxe déclaré par représentation est de 1 000 euros (pour une moyenne légèrement supérieure à 2 000 euros).

CNV info 2