communiqué
AJC (Association Jazzé Croisé), issue de l’AFIJMA (Association des Festivals Innovants en Jazz et Musiques Actuelles fondée en 1993), regroupe à ce jour plus de 65 structures françaises et européennes. AJC est le premier réseau européen de diffusion et de production de jazz et musiques improvisées, touchant potentiellement chaque année plus d’1,5 million de spectateurs.

AJC a tenu le 17 juin 2015 à Lyon, au Périscope, son Assemblée Générale laquelle a procédé à l’élection de son nouveau Conseil d’Administration, dont voici la composition:

Président : Philippe Ochem, Jazzdor/SMAc Jazz à vocation internationale
Vice-Président : Yann Causse, Jazzèbre
Trésorière : Pierrette Devineau, Paris Jazz Festival
Secrétaire : Pierre Dugelay, Le Périscope

Membres : Armand Meignan – Europajazz, Roger Fontanel – D’Jazz NeversFestival, Pierre Villeret – Ajmi Jazz, Loïc Breteau – Les Rendez-vous de l’Erdre.

Cette nouvelle présidence, autour d’un CA renouvelé, aura pour mission de continuer à représenter le réseau AJC en tant qu’acteur vigilant et attentif dans la défense du jazz par ses actions de production, de diffusion, de sensibilisation et dans ses relations avec l’Etat, les collectivités, les institutions européennes ainsi que l’ensemble des partenaires professionnels de la filière.

Le Conseil d’Administration d’AJC – Association Jazzé Croisé.

www.ajc-jazz.eu

facebook


Au 1er janvier 2013, l’AFIJMA (Association des Festivals Innovants en Jazz et Musiques Actuelles), fondée en en 1993, s’est ouverte à l’ensemble des structures de diffusion de jazz (festivals, scènes conventionnées et nationales, théâtres, centres culturels, clubs) qui partagent ses objectifs et valeurs, sous le nom d’AJC (Association Jazzé Croisé).

Dans la continuité de l’action menée par l’AFIJMA depuis vingt ans, AJC va poursuivre son engagement en faveur de la circulation des artistes, de l’émergence de nouveaux talents et de la création de projets inédits, s’impliquer davantage en faveur de la recherche de nouveaux publics partout sur le territoire et renforcer son implication en matière de coopération et d’échanges internationaux.

Pleinement conscient que l’éducation artistique et culturelle, le numérique, la diversité et le transculturel constituent aujourd’hui des enjeux prioritaires, le nouveau réseau lance immédiatement de nouveaux chantiers sur ces sujets essentiels.

Les programmes engagés par l’AFIJMA depuis 20 ans seront poursuivis par AJC, et ce, dans trois directions :

  • Action nationale : mise en place de coproductions et tournées de créations, réflexion sur l’économie des productions, mise en place de tournées françaises de jeunes groupes émergents en région (« Jazz Migration »).
  • Action internationale : invitations de programmateurs étrangers, actions de coopération et échanges internationaux, organisation de rencontres professionnelles internationales.
  • Organisation et structuration du secteur du jazz : participation active à l’élaboration des politiques publiques pour le jazz, organisation de colloques.

Avec l’arrivée de 25 nouveaux membres, festivals mais aussi scènes conventionnées et nationales, théâtres, centres culturels, clubs, AJC regroupe à ce jour plus de 65 structures françaises et européennes qui partagent ses objectifs et valeurs, tels qu‘énoncés dans sa charte.

AJC devient ainsi le premier réseau européen de diffusion et de production de jazz et musiques improvisées touchant potentiellement chaque année plus d’1,5 million de spectateurs.

AJC a souhaite placer la question esthétique au cœur de son projet collectif car le jazz, tout en partageant nombre de valeurs avec les musiques savantes, contemporaines ou actuelles, a une histoire, une sociologie et une économie spécifique. Dès lors, AJC s’engagera en faveur de la promotion et de la défense du jazz dans toute sa diversité dans un esprit de solidarité entre ses membres et en collaboration avec l’ensemble de ses partenaires professionnels.

AJC lance immédiatement de nouveaux programmes en faveur de la circulation des artistes, de l’émergence de nouveaux talents, de la création de projets inédits et renforcera son engagement en direction de la recherche de nouveaux publics partout sur le territoire ainsi que son implication en matière de coopération et d’échanges internationaux.

Afin d’apporter des réponses concrètes aux enjeux prioritaires que sont l’éducation artistique et culturelle, le numérique, la parité, la diversité et le transculturel, AJC ouvre également de nouveaux chantiers sur ces sujets.

En ce temps de crise économique et au moment où l’exception culturelle est menacée, AJC sera un interlocuteur et un partenaire vigilant et attentif de l’Etat, des collectivités et des institutions européennes dans la défense des formes artistiques fragiles et tout ceux qui les font vivre.