Technopol s’est associée à la Chambre syndicale des lieux musicaux, festifs et nocturnes pour défendre les musiques actuelles et électroniques auprès des décideurs. Soutenus par des sénateurs, ils demandent au Parlement un amendement de la Loi de Finance pour une meilleure distribution du budget lié à la culture.

Source / Lire la suite : Technopol et le CSLMF demandent au Parlement d’accorder 20 millions d’euros aux artistes électroniques