Six ministres de la culture se sont succédé avant que le CNM soit mis en route. Il devrait être juridiquement fonctionnel au 1er janvier 2020.
C’est durant les derniers temps du quinquennat du président de la République Nicolas Sarkozy, qu’a d’abord été évoquée la mise en place d’un Centre national de la musique (CNM), établissement qui interviendrait dans le spectacle vivant et la musique enregistrée. L’idée figure dans le rapport « Création musicale et diversité à l’ère numérique » de la mission dirigée par Franck Riester, et remis au ministre de la culture et de la communication, Frédéric Mitterrand, le 30 septembre 2011. Il y est écrit : « la mission recommande la création d’un organisme public, le CNM, qui devra être un lieu de dialogue entre l’Etat et les différents acteurs, ainsi qu’un instrument fort de défense des intérêts communs de la filière aux plans national, européen et mondial. »

Source / Lire la suite : Huit ans de gestation chaotique pour le Centre national de la musique