La commission qui contrôle les organismes de gestion collective déplore qu’elles ne distribuent pas assez les crédits affectés à l’action artistique et culturelle.
Donnez davantage et n’ayez pas une politique d’écureuil ! Telle est en substance l’injonction faite aux organismes de gestion des droits d’auteurs et des droits voisins par la commission qui les contrôle et rendait public son rapport annuel mercredi 5 juin. Son millésime est consacré notamment à l’affectation – par 14 sociétés désormais appelées organismes de gestion collective (OGC) – des crédits destinés à l’action artistique et culturelle. Une exception française puisque les OGC financent en effet la création depuis 1985.

Source / Lire la suite : Les organismes des droits d’auteurs et droits voisins jugés trop pingres