LOI «ANTI-RAVE» AU SÉNAT : DE L’HOSTILITÉ, ENCORE DE L’HOSTILITÉ

En 1994, le gouvernement britannique était rentré avec fracas dans l’histoire en train de s’écrire des musiques électroniques en votant le Criminal Justice and Public Order Act. Une modification de loi répressive à plus d’un titre, aux contours très larges, mais dont le but premier était l’endiguement des rassemblements festifs «sauvages» (les rave parties) et qui fournissait aux autorités policières une armada de sanctions pour contrer les comportements «antisociaux», comme la confiscation de matériel et la criminalisation d’actes jusque-là considérés comme des délits civils.

Source / Lire la suite . : LOI «ANTI-RAVE» AU SÉNAT : DE L’HOSTILITÉ, ENCORE DE L’HOSTILITÉ

 

RAVE PARTIES : LE SÉNAT ADOPTE UNE PROPOSITION DE LOI LIBERTICIDE

Les sénateurs ont voté hier un texte porté par LR qui prévoit d’imposer la déclaration en mairie de tout «événement festif à caractère musical». Mais la proposition a peu de chances d’être votée par l’Assemblée nationale.

Source / Lire la suite . : RAVE PARTIES : LE SÉNAT ADOPTE UNE PROPOSITION DE LOI LIBERTICIDE